Apprendre à se concentrer au travail
© Ivo de Bruijn / Stocksy United

Les 5 ennemis de la concentration en entreprise

L'openspace, les rencontres facilitées, la culture de l'échange : voilà un certain nombre de nouveaux éléments entrés dans les habitudes de travail des entreprises françaises, parmi de nombreux autres. Cependant, avec tous les avantages apportés par ces services débarquent également un certain nombre d'inconvénients. Et ces derniers impactent en particulier les capacités de concentrations des salariés. 

Le site marocain Le Matin a récemment fait le point sur le sujet de la difficulté de concentration des employés avec Meryem Benslimane, consultante en développement des compétences et en ressources humaines. Elle a dressé pour le site la liste des cinq principaux facteurs nuisant à la concentration en entreprise.

  1. Le mode de fonctionnement papillon qui implique chaque salarié sur plusieurs projets, et qui empêche souvent de terminer un seul d'entre-eux.
  2. Un manque de vision partagée entre département. Chaque unité d'une entreprise pense souvent avoir la vision et la stratégie qu'il faut pour assurer le développement de la société, au détriment des points de vue des autres unités, ce qui crée de la confusion.
  3. Si un collaborateur ne trouve pas de sens à son travail, il en perdra sa concentration. Ce sens est habituellement donné par le management, mais qui manque néanmoins souvent de bienveillance, d'attention et de présence.
  4. Lorsque le travail est trop important, ou prend trop de place, il aura tendance à déborder sur la vie personnelle des employés : travailler jusqu'à très tard en est un parfait exemple. La perte de concentration a tendance à apparaître lorsque vie privée et vie professionnelle se mélangeront ainsi.
  5. Le bruit est un facteur de déconcentration permanente pour les employés de bureau. Et si les openspaces ne sont pas controlés, ce bruit a tendance à s'installer de manière durable et dérangeante.

Heureusement, il existe des solutions pour chacun de ces soucis. Parmi elles, et en marge de la mise en place de nouveaux principes d'organisation au sein de l'entreprise, il y a des parades à construire autour de la personnalité de chaque employés. Ainsi, Meryem Benslimane conseille par exemple de s'ouvrir à la valorisation de l'estime de soi : donner moins d'importance à l'extérieur, au regard de l'autre, à la performance en tant que telle et se revaloriser soi-même au sein du processus de production est un excellent moyen de retrouver calme et efficacité. Sans aucun doute.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *