Caroline Carlicchi
Caroline Carlicchi, coach et consultante chez Coaching Go

Caroline Carlicchi : accompagner le changement en entreprise

Caroline Carlicchi a exercé la logistique à différents niveaux de hiérarchie pour des multinationales, vécu en Espagne puis en Inde, et s’est formée au coaching s’appuyant sur les avancées des Neurosciences. Elle incarne ce qu’elle prône avec bienveillance et empathie. Aujourd’hui devenue Coach et Consultante, elle dispose de multiples outils : de l’Analyse Transactionnelle au Co-développement, pour accompagner le changement en individuel ou en groupe. Rencontre.

 

Qui dit nouvelle année dit souvent nouveaux objectifs de vie professionnelle et personnelle. Quelle approche spécifique avez-vous du changement ?

Le changement est une démarche difficile humainement. Nous ne sommes pas naturellement enclins à changer, mais plutôt à rester dans notre zone de confort.

Et il est vrai que la nouvelle année apporte son lot de résolutions, avec l’envie de se fixer de nouveaux objectifs professionnels, dans l’idée de donner un sens à son job. Des questions fondamentales peuvent alors surgir : qu’est-ce que je fais dans l’entreprise ? Quelle est ma contribution au sein de cette organisation ? Pourquoi suis-je ici ?

Pour que le changement se fasse dans de bonnes conditions, je pense qu’il ne faut pas changer à tout prix, mais plutôt identifier le besoin qui n’est actuellement pas satisfait en approfondissant : « Pourquoi je veux changer ? ».

Cela engage une réflexion personnelle, mais peut être également une bonne occasion de partage avec sa hiérarchie et ses collègues.

 

Quel est l’apport de l’analyse transactionnelle dans la conduite du changement ?

L’analyse transactionnelle est une théorie de la personnalité, de la communication et des organisations. Un des concepts est que les échanges entre individus sont désignés comme « transactions » au sens qu’ils comportent un « émetteur » et un « récepteur » ayant un apport entre eux. Les échanges peuvent utiliser plusieurs canaux, ayant des conséquences différentes. Ainsi, lorsqu’on se rend compte qu’une certaine manière de communiquer ne convient pas, l’Analyse Transactionnelle met en évidence qu’il est possible d’activer d’autres façon d’échanger avec l’autre, afin d’obtenir de nouveaux effets.

L’analyse transactionnelle apporte aussi une vision du collectif appelée Théorie des groupes et des organisations, expliquant comment les groupes, les équipes, se développent, et comment, au sein des entreprises, on peut conduire le changement en prenant en compte la dimension collective.

Cet outil intervient sur la qualité de vie au travail dans la façon de communiquer les uns avec les autres et d’atteindre les objectifs de l’entreprise dans le respect du bien-être de chacun.

 

La célébration est importante car elle permet de clôturer un changement et d’activer le circuit de la récompense dans notre cerveau qui est un véritable booster de motivation et d’énergie face au changement.

 

En quoi la compréhension de nos rapports aux autres peut-elle nous aider à aller de l’avant ?

C’est lorsqu’on se rend compte que c’est notre interprétation du rapport à l’autre qui intervient, que l’on a les moyens de changer. C’est comprendre que nous ne sommes pas dépendants de ce que l’autre nous fait, mais que l’on dépend de la façon dont on intègre la situation, dont on prend les choses.

À partir du moment où l’on dispose de l’ensemble des moyens pour agir, la relation à l’autre est totalement bouleversée. Car les leviers sont chez nous et plus chez l’autre !

Pour y parvenir, je conseille une pratique simple : s’assurer d’avoir bien compris ce que l’autre voulait dire ou faire, en reformulant ce que l’on a compris ou en demandant du feedback par exemple. Imaginer ce que l’autre ou l’entreprise attend de nous est conduit souvent à des méprises et des malentendus…

En demandant du feedback, on s’assure d’une bonne compréhension et l’on renforce la relation avec son interlocuteur en « reconnaissant » son importance, ce qui est un moteur important de motivation.

 

Selon vous, qu’est-ce qui rend l’époque si propice au changement, à la reconversion ?

L’ère de la digitalisation nous place dans un environnement de plus en plus rapide. L’entreprise vit cette révolution à son niveau, et l’on demande aux personnes de se renouveler, de répondre à un cycle du changement de plus en plus court. Les frontières entre vie personnelle et professionnelle sont moins marquées, l’accès à l’information, à la formation est facilité….

Dans cet environnement, le rapport au travail a considérablement changé. Nous sommes plus stimulés, plus mobiles, et il n’est pas rare de mener 2 à 3 carrières différentes dans une vie. Ce phénomène sera renforcé avec les prochaines générations que l’on constate plus centrées sur le besoin de développement personnel.

 

Dans votre pratique du coaching, vous incitez les personnes à célébrer l’atteinte de leurs objectifs. Pourquoi cela est-il important ?

Lors de mes expatriations et dans ma pratique professionnelle, j'ai fréquemment été en contact avec des personnes de culture américaine. Pour elles, la célébration est un principe familier. Voilà qui marque un vrai écart avec notre pratique française de la simple et humble croix sur sa to-do-list.

Selon moi, et les études neuroscientifiques le soulignent, la célébration est importante car elle permet de clôturer un changement et d’activer le circuit de la récompense dans notre cerveau qui est un véritable booster de motivation et d’énergie face au changement. Dans une société rapide en perte de sens, il est capital de se féliciter au quotidien, étape après étape, sans forcément attendre d’avoir tout terminé. Et pour les plus gros projets enfin menés à bien, pourquoi ne pas s’offrir un présent, une soirée au restaurant, un moment entre amis ?

Plus on récompense le changement, plus le changement futur est facilité. On parvient ainsi à abaisser sa résistance au changement sur le long terme. 

Retrouvez Caroline Carlicchi sur le site Coaching Go.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *