Le chief happyness officer apporte le bien être
© GIC / Stocksy United

Le Chief Happiness Officer apporte le bien-être aux employés

Facebook, Apple et Google font partie des initiateurs d'une nouvelle approche pour attirer et conserver les jeunes talents : la mise en place d'un Chief Happiness Officer (CHO) ! Traduit en français, ce titre de Directeur du Bonheur sonne un peu creux… mais simplement au premier abord. Puisque si l'on creuse, on trouve son bonheur ! 

Le Chief Happiness Officer a pour objectif de créer des conditions dans lesquelles les salariés vont trouver du bien-être. Pourquoi ça ? Parce qu'il s'agit là d'un des premiers facteurs de la performance individuelle et collective. Dès lors, le CHO se positionne entre le pôle RH et le pôle Markom. Et, à son actif, la corrélation positive entre le plaisir au travail et la performance. Des chiffres impressionnants circulent même montrant qu'un salarié heureux est deux fois moins malade, six fois moins absent, ou encore neuf fois plus loyal qu'un autre qui ne l'est pas.

En tentant de comprendre les problématiques et les envies de chacun et d’y répondre, le CHO sert donc efficacement les deux équipes : les directions et les employés. À suivre de près.

 

Laisser un commentaire