Audrey Jimenez - Chef de projet Digital, nous parle de Neo Nomade et de coworking
Audrey Jimenez - Chef de projet Digital, nous parle de Neo Nomade et de coworking

Testé pour vous : le Co-Working

Connaissez-vous Neo-Nomade ? Ce service en ligne particulièrement utile se propose d’aider les salariés à découvrir de nouveaux espaces de coworking. Neo Nomade a pour ambition de toujours vous indiquer le meilleur espace de travail partagé le plus pratique pour vous : lieu, espace ouvert ou fermé, cafés, Wi-Fi, salles de réunion, etc. Un service accessible via un site Web et des applications mobiles.
 
Notre collaboratrice Audrey Jimenez, chef de projet digital, a testé pour vous.

Qu’elle était votre vision du co-working avant ?

Je connaissais bien entendu le principe du coworking mais je ne l’avais jamais essayé moi-même. J’ai rapidement été séduite par l’idée de cette alternative au bureau, en étant curieuse de l’impact sur ma Qualité de Vie au Travail (QVT). Une autre attente pour moi était de rencontrer des profils différents, afin de développer un nouveau type de réseautage. Croiser des coworkers travaillant dans un esprit start-up, pointus d’un point de vue technologique et digital, était pour moi un moyen de m’ouvrir à de nouvelle connaissances, propices à l’innovation.

Vos premières impressions ?

J’ai tout de suite trouvé les outils web et mobiles très pratiques, simples et ergonomiques. Il est simple de trouver des espaces de coworking en fonction de ses critères, grâce à des filtres performants. J’ai ainsi pu tester huit espaces de coworking, tous différents, tous complémentaires, tous intéressants.
 
Le premier était proche de chez moi, avec une ambiance associative vraiment sympathique. J’ai pu ensuite tester un autre espace de télétravail à Neuilly, plus feutré et business. On peut aussi choisir un lieu proche d’un déjeuner pro sans perdre de temps sur sa journée de travail. À chaque fois, dans chaque centre, j’ai réussi à me concentrer et à travailler comme j’en avais besoin, même si le niveau de confort et de prestations peut varier d’un espace à un autre.
 
Au final, j’ai trouvé tous ces moments vraiment bons et utiles. En alternant le côté « près de chez moi » et le mode « découverte », je me suis toujours sentie aussi efficace que dans les bureaux de mon employeur.

Quels avantages concrets peut-on tirer des espaces de co-working ?

Ils sont nombreux. À commencer par la sociabilisation : une forme d'animation globale qui permet de prendre de l'inspiration, de s'autoformer par la présence des autres.
 
La variété des échanges étant facilitée, on peut trouver de nouveaux prestataires ou partenaires. On peut aussi avoir des feed-backs sur le type de prestataires qu'on cherche, affiner ses besoins.
 
Il y a enfin l'ambiance, différente d’un espace de coworking à un autre, qui permet de sélectionner un lieu de travail en fonction des objectifs que l’on se fixe pour la journée : inspiration, préparation d’un dossier, production, etc.

Et tout cela permet de prendre du recul sur un projet : ça aère. On revient ensuite au bureau avec de l'énergie renouvelée et du souffle.

Donc vous validez pour la QVT ?

Oui. Une entreprise adepte du co-working pour ses collaborateurs n’a pas le regard posé que sur elle-même. Elle s’intéresse à ses employés et cherche à leur offrir une meilleure QVT : on aménage mieux sa journée, on est moins bloqués par des horaires et des transports, l'équilibre vie privée vie pro y gagne… et l'efficacité aussi. Cette ouverture au bien-être de ses employés est en même temps profitable à l’entreprise.
 
Attention cependant à la dose. Dans mon cas, il s’agissait d’une journée par semaine. C’était parfait. Plus aurait sans doute été pénalisant pour moi. J’aime le télétravail ponctuel, qui me permet de changer le rythme habituel des choses. Mais j’apprécie également le côté complémentaire « d’aller au travail ».

 

Laisser un commentaire