Développer la culture du feedback en France
© Hillary Fox / Stocksy United

Développer la culture du feedback en France

Signifiant « retour, réaction », le terme anglo-saxon feedback s'emploie dans le milieu des ressources humaines et du management pour désigner une restitution de l’appréciation d’un collaborateur tant sur sa performance que sur son comportement.

 

Partie intégrante de la culture américaine depuis les années 60, le feedback y est considéré comme incontournable. Pourtant, en France et dans les pays latins, il parvient difficilement à se faire une place sans froisser les esprits. Chantal Baudron, spécialiste des ressources humaines, observe que « les personnalités de culture latine ont parfois plus de difficultés à se remettre en cause, et s’estiment visées personnellement alors qu’elles ne sont jugées que sur le plan professionnel. » Trop fiers, les Français ?

Afin d'éviter les écueils, il revient aux évaluateurs de bien distinguer la personne du « collaborateur » dans ses critiques, et de bien le rappeler à la personne évaluée. La fameuse méthode du sandwich, consistant à placer une critique négative entre deux points positifs, permet également d'adoucir un peu les angles et de mieux faire passer la pilule. Il s'agit aussi d'amener le salarié à réfléchir sur lui et de le guider dans ses réflexions avec ouverture, sans préjugés et avec bienveillance.

 

La culture du feedback devrait néanmoins se développer davantage en France avec l'arrivée des nouvelles générations, plus ouvertes au développement personnel et professionnel.
Pour en savoir plus, lisez l'interview de Chantal Baudron pour FocusRH.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *