Les entreprises mutantes ou l’art de survivre à la transformation digitale
@ Paul Edmondson / Stocksy

Les entreprises mutantes, de nouvelles évolutions à bien comprendre

La transformation digitale est aujourd’hui au cœur des projets stratégiques de la plupart des entreprises. Il serait même temps, aurait-on envie d’ajouter. Le numérique n’en est en effet pas à son coup d’essai et cela fait désormais quelques décennies qu’il a frappé à la porte de toutes les industries.
 
Nous sommes passés de la généralisation des systèmes informatiques de gestion centralisée à la bureautique, puis l’accès au courrier électronique, et ensuite à celle d'Internet et des applications hébergées. 
 
Là où les choses sont intéressantes, c’est de se rendre compte que, bien évidemment, l’évolution ne s’arrête jamais. Du coup, même à la pointe du numérique, les entreprises vont devoir continuer à évoluer – par choix ou par obligation – jusqu’à peut-être changer. Par changer, nous entendons transformer leur modèle, voire se métamorphoser. 
 
Aller plus loin que la simple transformation digitale
 
En effet, en pleine ère du numérique, il s’agit de ne rien louper et d’intégrer les nouveaux services à leurs modèles actuels : le Big Data, l’Intelligence Artificielle, la Blockchain, ou les réseaux sociaux. Mais cette transformation digitale ne s’arrête pas là, car elle ne touche pas que la production ! De nouvelles méthodes de travail sont désormais parmi nous, comme le coworking ou le Design Thinking, par exemple. Mais est-ce suffisant ?
 
Cette évolution de la plupart des entreprises aujourd’hui va dans le bon sens, bien évidemment. Mais sont-elles toutes au même niveau sur le sujet de la transformation digitale. La réponse vous vient sans doute directement à l’esprit : non, malheureusement. Et au delà du simple nombre de marches franchies par certaines vis à vis d’autres, il y a surtout l’arrivée de nouveaux entrants, très différents : les entreprises mutantes !
 
Alors que les entreprises traditionnelles se concentrent aujourd’hui sur leur transformation digitale, de nouvelles entreprises se construisent et se positionnent différemment. Ces jeunes entreprises mutantes peuvent ainsi se caractériser par leur capacité de s’adapter en permanence et sans crainte. Elles peuvent ainsi facilement changer de terrain, de secteur, de produit, mais aussi d'organisation ou de business model.
 
Apple ou Amazon, deux exemples d'entreprises mutantes
 
Le but est désormais de toujours conserver un temps d’avance, en permanence et d’aller chercher la croissance partout où elle se trouve… en se transformant et en s’adaptant. Prenons deux exemples, en commençant par Apple. La marque à la pomme s’est développée en tant que constructeur informatique. Aujourd’hui, elle fabrique toujours des ordinateurs, mais elle distribue des téléphones multifonctions ou des montres connectées. Et à chaque fois pour répondre à – voire créer – de nouveaux besoins.
 
Autre exemple avec Amazon. Ce vendeur de livres, CD et DVD en ligne est aujourd'hui distributeur de vêtements et de produits frais. Et ce n’est pas fini puisqu’il aspire demain à devenir entreprise de logistique, opérateur de navettes spatiales et sans doute aussi banquier…
 
Cette nouvelle classe d'entreprises change aujourd’hui certaines des règles qui s’appliquent au marché,  et va certainement impacter profondément notre environnement économique pour les décennies à venir. Ces nouveaux acteurs et leur nouvelle approche sont à découvrir dans le livre de François Miquet-Marty : Secrets de croissance, "L'entreprise-métamorphose", nouvel âge de l’entreprise.
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *