En été, relâchez la pression et travaillez en toute décontraction !
© BONNINSTUDIO / Stocksy United

En été, relâchez la pression et travaillez en toute décontraction !

Vacances… Le mot résonne dans l’open space depuis quelques semaines en cette période pré-estivale. Et pourtant, nombreux sont ceux qui, coincés au bureau, savent bien que l’été ne rime pas toujours avec farniente. C’est pourquoi Mieux vous propose quelques conseils simples pour tirer profit au maximum de l'été, et surtout … vous décontracter !

 

 

Bosser l’été : le pied !

Vous avez déjà fait le plein de paquets de mouchoirs pour vous morfondre sur votre sort de travailleur de l’été « enfermé » ? Jetez-les (ou plutôt gardez-les pour l'hiver) ! Premièrement, quelques chiffres pour vous redonner confiance : selon un sondage de la plateforme de location de bureaux Bird Office publié en 2015, 70 % des travailleurs prennent des pauses-déjeuner plus longues en été, 46 % quittent le bureau plus tôt quelques jours par semaine, et 39 % trouvent leur patron « plus cool »… Bref, vous l’aurez compris, tout le monde y gagnera, notamment les plus stressés.

 

Et si l’air est plus chaud en juillet et août, avouez que l’on respire mieux au bureau : la plupart des collaborateurs étant partis, c’est l’occasion d’amorcer de VRAIS instants de détente. C’est d’ailleurs pourquoi il est important de se mettre à l’aise : jupes, robes, shorts, chemisiers légers, et pourquoi pas… tongs ?! S'habiller légèrement ne vous rendra pas moins productif. Bien au contraire, cela serait même limite « outrageant » de ne pas en profiter ! En été, vous seriez 75 % à vous habiller de manière plus décontractée (28 % des startupers oseraient même les tongs).

 

 

Amorcer la détente au bureau…

Mais se détendre au bureau, on vous l’accorde, ce n’est pas donné à tout le monde. Il fait chaud, le ventilateur ou la clim ne sont pas toujours fonctionnels, tous les dossiers avancent au ralenti avec les congés des uns et des autres… Alors, pour amorcer une bonne détente, pourquoi ne pas en profiter pour commencer une activité qui vous changera les idées, comme suivre le 104e Tour de France ? Le tournoi de tennis de Roland-Garros étant maintenant achevé, ce n’est pas une raison pour ne plus suivre l’actualité sportive.

Suivre le Tour avec vos collègues renforcera assurément la cohésion de votre équipe. En effet, regarder quotidiennement, du 1er au 23 juillet 2017, ces athlètes qui parcourront 3 540 kilomètres en 21 étapes vous tiendront en haleine, vous verrez ! En plus de vous permettre d'admirer de beaux paysages…

 

Et si vous êtes plutôt mélomane que cycliste, pourquoi ne pas profiter du faible contingent de travailleurs pour débrancher vos écouteurs ? Partager vos musiques ou vos émissions de radios avec vos collègues, c’est aussi une excellente occasion pour faire connaissance autrement. Vous pourriez être surpris et vous découvrir des goûts communs insoupçonnés !

 

Autres activités de détente en vogue : les gadgets de bureau. Hand Spinner, bouton d’alerte en cas de réunion trop ennuyeuse, en passant par « la mitrailleuse » pour tirer des élastiques en rafale ou encore, le coussin pour travailler allongé… Ces « jouets » ne pourront que vous changer les idées et vous faire (presque) oublier vos envies de sable chaud.

 

 

et assumer votre improductivité !

Vous connaissez la théorie de l’intellectuel autrichien Yvan Illich sur la contre-productivité ? Il s’agit d’un concept rappelant une chose simple sur la productivité de chacun : au-delà d'un certain seuil, l'efficacité décroît et peut même prendre une tangente négative. Alors pourquoi ne pas profiter de cette période pour profiter de vrais temps d’improductivité ? Ces temps (trop) souvent bousculés par notre conscience professionnelle. Vous ne prendrez pas grand risque si l’on croit Monsieur Illich : au-delà de 90 minutes de concentration, l’attention serait en chute libre.

 

Et pour rentabiliser votre improductivité, on vous conseille de travailler votre réseau avec vos collègues de bureau. Car oui, la réduction des effectifs et du temps de travail propre à la période estivale vous rend plus attentifs les uns aux autres. Et comme nous sommes à l’air du tout digital, simplifiez-vous la vie : n’hésitez pas à vous renseigner sur ces nouvelles applications qui favorisent les liens entre collaborateurs ! Par exemple, l'application Never Eat Alone, grâce à un algorithme sur les centres d’intérêts, arrange des rendez-vous entre les collègues qui ont potentiellement le plus d’affinités… Pratique pour improviser une pause-déjeuner (rallongée), non ?

L’été c’est aussi l’occasion parfaite pour vous échanger de bons plans. Vous connaissez une terrasse sympa où manger, pourquoi ne pas en faire profiter vos collègues ? Ils vous rendront la pareille et seront heureux de vous faire découvrir aussi de nouveaux lieux.

 

Et si jamais la flemme vous gagne par fortes chaleurs, on vous donne exceptionnellement un argument de taille pour échapper à vos devoirs professionnels : les températures maximales acceptables pour travailler sont établies à 30°c pour les travaux dit « légers » (c’est-à-dire de bureau) d’après la Fondation européenne pour l'amélioration des conditions de vie et de travail… On vous laisse faire bon usage de cette information !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *