Intelligence artificielle : opportunités et menaces sur la QVT
© Shutterstock

Intelligence artificielle : opportunités et menaces sur la QVT

Avec l’IA, les conditions de travail évoluent. En mieux ou moins bien ? Pour tout savoir, rendez-vous sur l'article "IA – Quels impacts sur les conditions de travail de demain" ou en synthèse sur Mieux le Mag.

L’intelligence artificielle séduit autant qu’elle inquiète dans ses impacts sur l’emploi. Difficile d’avoir un point de vue objectif… Un rapport a d’ailleurs été confié sur le sujet par le gouvernement à France Stratégie et Cédric Villani, médaillé Field et député La République En Marche. Il aborde notamment les moyens de mieux concilier l’intelligence artificielle et la qualité de vie des salariés au travail. L'article "IA – Quels impacts sur les conditions de travail de demain" en retient trois faits marquants pour vous éclairer :  

– L’introduction de la robotisation et de la digitalisation aura un réel impact sur les conditions de travail, tant dans son contenu que dans son organisation. Dans de nombreux secteurs d’activités, l’automatisation est inéluctable.

– L’intelligence artificielle peut créer de nouvelles opportunités pour améliorer les conditions de travail. Par exemple en soulageant les salariés des activités répétitives ou à faible valeur ajoutée, ou en diminuant la pénibilité physique ou psychique de certaines missions.

– Elle peut aussi engendrer de vrais risques : surcharge cognitive si les salariés gèrent uniquement des activités complexes et/ou sur un rythme soutenu, réduction de l’autonomie, fragmentation des tâches, isolement, perte de sens

Au final, l’impact de l’IA sur la qualité de vie au travail sera fonction de la manière dont elle sera introduite dans les différents secteurs d’activités. Le rapport évoque d’ailleurs plusieurs pistes intéressantes pour mieux cadrer la complémentarité homme-machine. Allant jusqu’à conseiller l’engagement de travaux de prospective par branche pour mieux anticiper la mutation et adapter le droit en conséquence. L’IA ne sera que ce que l’homme en fera. Vous en doutiez ?

Laisser un commentaire