Mixité h/f en entreprise
Crédit : drubig-photo

La mixité hommes-femmes dans les entreprises accroît la performance

Jusqu’à présent, les recherches sur la mixité hommes-femmes se sont toujours focalisées sur la corrélation entre la présence de femmes dans les instances dirigeantes et la performance financière des organisations. Sodexo est allé plus loin en examinant, pour l’ensemble de son management, l’impact de la mixité sur les résultats financiers, mais également non financiers. Que nous révèle cette étude ?

Une mixité équilibrée

En partant du postulat que la mixité n’impacte la performance que si cet équilibre atteint un seuil optimal, l’étude de cas Sodexo a permis de définir ce seuil dans une fourchette allant de 40 à 60 % d’hommes et de femmes. Les équipes manageriales ayant atteint ce seuil obtiennent en moyenne de meilleurs résultats, plus durables et prévisibles que les équipes ayant moins de 40 % ou plus de 60 % de l’un des deux sexes.

La mixité change le management et les relations de travail.

La mixité hommes-femmes est un important vecteur de performances mais ne porte ses fruits que si elle est inscrite dans une stratégie mondiale et promue à tous les niveaux de l’entreprise. Elisabeth Carpentier, directrice Ressources Humaines Groupe, nous dit :

« Pour atteindre cet équilibre optimal, les entreprises doivent bien sûr avoir une politique volontariste en termes de recrutement et de promotion, mais aussi proposer un cadre de travail propice au développement et à l’avancement des femmes. »

Mixité rime avec Qualité de Vie

Sophie Bellon, Responsable de la Stratégie RechercheDéveloppement-Innovation, Vice-Présidente du Conseil d’Administration de Sodexo et Co-Présidente de SWIFt, nous fait part de son analyse.

« L’amélioration de la Qualité de Vie des collaborateurs commence par le dialogue. Lui seul permet de comprendre leurs besoins, difficultés et attentes. La mixité, en favorisant la diversité des points de vue, crée un espace d’échange au sein de l’entreprise. Quand des femmes accèdent à de nouvelles fonctions ou intègrent de nouvelles équipes, elles ouvrent des discussions inédites et remettent ainsi naturellement en question des années de pratiques établies. »

« La mixité change également le management et les relations de travail. Il ne s’agit pas ici de stéréotyper les qualités naturelles de l’un ou l’autre sexe, mais j’ai souvent remarqué que les femmes ont une aptitude particulière à penser “collectif”, dans tous les aspects de leur vie professionnelle. »

Il est important que les entreprises se saisissent du sujet de l’impact de la mixité hommes-femmes.

« La mixité influe même, j’en suis persuadée, sur l’environnement de travail. Une femme va souvent attirer l’attention de ses collègues masculins sur des éléments de bien-être collectifs auxquels ils n’accordaient pas forcément la même importance. L’aménagement des espaces de travail, leur convivialité, leur adaptation au fonctionnement de l’équipe… Là encore, ce sont des facteurs reconnus de Qualité de Vie au travail. »

Quel futur pour la mixité hommes-femmes dans les entreprises ?

Pour Fianna Jurdant, analyste à l’OCDE,

« Il est important que les entreprises se saisissent du sujet de l’impact de la mixité hommes-femmes. Plus les entreprises se montrent volontaristes, moins il est nécessaire d’imposer de nouvelles mesures politiques en la matière. »

Chez Sodexo, on prévoit de tirer des enseignements de cette étude. Rohini Anand, Directrice Diversité et Inclusion Groupe et co-Présidente du Sodexo Women’s International Forum for talent, déclare : « Ces résultats orienteront nos futures actions en nous aidant à définir des objectifs de mixité pour les cadres dirigeants. […] Les femmes représentent aujourd’hui 60 % des diplômés de l’enseignement supérieur. Nous devons attirer, engager et fidéliser ces talents féminins afin de réaliser nos objectifs de croissance. »

Les entreprises vont-elles suivre l’exemple ? 

Laisser un commentaire