Le nouveau métier de responsable du bonheur
Nathalie Forestier, (crédit photo : Alloresto)

Le nouveau métier de responsable du bonheur

Maintenant que la QVT est reconnue comme source de productivité et de motivation, pourquoi ne pas passer à l'étape supérieure ? C'est le travail du responsable du bonheur ou chief happiness officer (CHO). 

Le Figaro a interviewé Nathalie Forestier, CHO chez AlloResto, une des entreprises où il fait bon travailler en 2016. Elle nous livre sa première mission : « que les salariés aient le sourire le matin en arrivant au bureau. » Pour cela, elle s'efforce de casser la routine et de répondre à leurs besoins. Ces besoins passent notamment par « de beaux locaux, où ils pourront développer de bonnes habitudes de travail », sans oublier pour autant la salle de détente. 

Elle s'occupe aussi d'organiser des événements en interne avec pour objectif de stimuler et détendre les salariés. Elle fait venir ainsi un coach sportif et un professeur de yoga. 

Bien que très récent et encore peu commun, Nathalie rappelle l'importance de son poste : 

"C'est un poste-clé parce qu'il permet non seulement de souder les équipes mais aussi de renforcer et de faire vivre au quotidien les valeurs de l'entreprise. C'est d'autant plus important que nos équipes sont jeunes et que la génération Y accorde beaucoup d'importance à son environnement de travail."

Pour tout savoir du métier de responsable du bonheur, retrouvez l'interview sur le Figaro

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *