flex office mieux
© VISUALSPECTRUM / Stocksy United

L’entreprise du futur sera flexible ou ne sera pas

De plus en plus, l’environnement de travail devient un élément clé dans le choix d’un stage et d’un premier emploi. Ces mots prononcés par Guillaume Saintagne, chargé de recrutement et de la marque employeur chez Ubisoft France, pour un article publié sur Le Monde, rappellent aux entreprises l'importance de devoir se renouveler s'ils souhaitent mettre le grappin sur les nouveaux talents. Il est temps pour eux de miser sur ce nouveau mode d'organisation que l'on nomme le flex office.

En effet, pour les moins de trente ans, la qualité de vie au travail passe surtout par un environnement où ils se sentent à la fois détendus et productifs. Et pour les jeunes générations, changer régulièrement d'environnement de travail n'est pas source de stress. Au contraire, cela permet de briser la routine, de garder une dynamique qui sera source de motivation au travail.

Ce qui leur importe c’est de pouvoir travailler en mode projet, nous dit Brice Chasles, associé conseil immobilier chez Deloitte. Les jeunes travailleurs seraient prêts à troquer sans hésiter un bureau bien à eux contre de la flexibilité. La possibilité de passer d'un espace convivial pour une réunion impromptue à une salle silencieuse pour se concentrer sur des tâches complexes.

Le flex office est bien en phase de devenir le bureau du futur. C'est du moins l'avis du cabinet de conseil Deloitte qui, après avoir expérimenté durant une année cinq types d’organisations de travail très différentes sur ses quelque mille employés, a opté pour ce mode d'organisation.

Laisser un commentaire