L’équilibre vie professionnelle / vie personnelle dans le monde

Le bien-être au travail est désormais un enjeu reconnu à travers le monde, tant chez les employés que chez les employeurs. Partout, des mesures sont prises pour améliorer les conditions de vie et de travail, bien que chacun avance selon des rythmes et des priorités différentes. En début d'année 2017, Sodexo a réuni les chiffres clés issus de plusieurs études afin de dresser un bilan de l'équilibre vie professionnelle / vie personnelle dans le monde.

 

Des salariés en demande

S'il y a bien une envie que tous les salariés du monde partagent, c'est celle de pouvoir passer plus de temps avec leur famille et conjoint(e). Ils seraient donc 90 % à sans doute apprécier un meilleur équilibre entre travail et famille.

Équilibre dont les salariés britanniques manquent à priori puisque deux tiers d'entre eux déclarent subir les effets négatifs du surplus de travail sur leur vie personnelle et notamment dans leur vie familiale. Les salariés américains ne s'en tirent guère mieux : 1 salarié sur 5 passerait plus de 20 heures par semaine à travailler sur son temps personnel.

Et en Argentine, la déconnexion n'est pas encore au rendez-vous. 58 % des salariés avouent répondre à leurs e-mails et au téléphone en dehors des heures de travail.

 

Des perceptions très différentes entre salariés et employeurs

Ce n'est pas un fait nouveau, mais l'écart peut parfois être conséquent entre le point de vue des collaborateurs et celui de la direction. En effet, si 67 % des professionnels des ressources humaines pensent que leurs collaborateurs ont un bon équilibre vie pro / vie perso, 45 % de ces derniers ont plutôt l'impression de ne pas avoir assez de temps à consacrer à leurs activités personnelles.

Un écart qui se ressent également sur l'ordre des priorités de chacune des deux parties. Dans tous les pays, le degré d'importance donné par les salariés à l'équilibre vie pro / vie perso est toujours très élevé (de la seconde à la quatrième place dans le classement de leurs priorités lié au travail). En revanche, ce degré d'importance varie beaucoup plus du côté de l'employeur : alors qu'au Brésil cet enjeu est considéré comme la seconde priorité, aux États-Unis il n'est classé que huitième (voir graphique ci-dessous).

 

 

 

Des employeurs pourtant convaincus des bénéfices

Néanmoins, les employeurs semblent bien avoir conscience de l'enjeu stratégique qu'est l'équilibre entre vies professionnelle et personnelle, puisque près de la moitié des DRH déclarent utiliser des programmes d'aménagement du temps de travail. Il serait notamment un argument pour recruter et retenir les talents.

Les managers américains estiment pour la majorité d'entre eux que les programmes de flexibilité du temps de travail ont un effet positif sur : l'engagement des salariés (60 %), leur motivation (57 %) et leur satisfaction (68 %).

Et il n'y a pas que chez les grandes entreprises qu'on se préoccupe de l'équilibre vie pro / vie perso des salariés. 84 % des dirigeants de TPE – PME pensent qu'aider leurs collaborateurs à trouver cet équilibre améliorera la performance de leur entreprise, et 30 % des TPE – PME ont déjà mis en place un programme d'aménagement du temps de travail.

 

Des bénéfices prouvés

Ceux qui ont testé attestent des bienfaits qu'on apporté les mesures prises : 95 % des organisations qui proposent des services de qualité de vie à leurs salariés (conciergerie, bien-être…) ont rapporté une augmentation de leur productivité.

89 % des directeurs de TPE-PME ayant mis en place des solutions pour une meilleure gestion de la vie personnelle (coaching, télétravail, service à la personne, horaires aménagés) ont constaté une hausse de la productivité et de l'efficacité de leurs salariés, et 74 % de ces derniers ont aussi constaté une augmentation de leur chiffre d'affaires.

 

Des solutions à portée de tous

La garde d'enfants est la cause principale d'absentéisme chez les salariés parents et représente un budget important pour la famille. Les services de garde d'enfants et crèches d'entreprise sont l'avantage le plus prisé par les salariés parents et pourtant, seules 14 % des entreprises le propose.

Aménager le temps de travail grâce au télétravail. En 2015, 48 % des managers estimaient les télétravailleurs tout aussi productifs que les salariés présents sur le site alors qu'ils n'étaient que 36 % à le penser en 2013. Qu'en est-il aujourd'hui en 2017 ?

Bien que seulement 10 % des salariés bénéficient d'un service de conciergerie dans leur entreprise, il est extrêmement apprécié. Les billetteries pour un meilleur accès à la culture, les aides au déménagement ou à l'organisation de voyages pour les vacances facilitent grandement la vie personnelle des salariés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *