Les femmes font de bonnes dirigeantes
© Lumina / Stocksy United

Les femmes font de bonnes dirigeantes

Plus rapides, plus intelligentes et plus sûres que les hommes. Tels seraient les attributs des femmes dirigeantes dans de nombreux secteurs, et notamment dans celui de la technologie. Des qualités qui ne leur permettent pourtant pas encore d’atteindre les plus hauts sommets : d’après un rapport récent de la Fondation Rockefeller, seules 21 femmes figurent en tête du classement « Fortune 500 », autrement dit, parmi les 500 premières entreprises américaines au chiffre d’affaires le plus élevé.

Et pourtant, les sociétés dans lesquelles la mixité progresse observent généralement « une amélioration majeure de leurs performances opérationnelles et commerciales ». Un paradoxe qui devrait inviter à la discrimination positive… ou non. En effet, si les femmes s’avèrent performantes à des postes hiérarchiques élevé, il n’est pas question de renverser brusquement le système dans lequel le masculin domine : l’important serait d'abord de « rééquilibrer » les équipes :

 

Il ne s’agit pas de prétendre que les femmes seraient nécessairement plus performantes que les hommes (…) Il s’agit plutôt de réunir à la tête de l’entreprise un ensemble équilibré de dynamiques et de compétences (…)

 

Et le désir de « féminisation » se fait également ressentir en France ; le groupe Carrefour a mis en place des outils destinés à la promotion des femmes, avec l’aide de l’ONU Femme. « Question de logique », explique la firme dont les clients sont à 60 %… des femmes.

Plus d’informations sur le gain de croissance grâce aux femmes dirigeantes en entreprises sur Economie Matin

Laisser un commentaire