Les solutions pour se rendre au travail malgré les grèves

Les grèves de la RATP et de la SNCF ont déjà commencé la semaine dernière, mais c'est surtout pour les mois d'avril et de mai qu'elles vont se faire régulières et qu'il va falloir se préparer. En particulier pour pouvoir aller et revenir du travail. Après avoir consacré un dossier au télétravail, qui est une véritable solution de pointe, intéressons-nous aujourd'hui aux méthodes alternatives pour se déplacer, en région parisienne mais aussi ailleurs en France.

Difficultés avec les transports collectifs de type trains, RER, métro ou bus, deux jours par semaine et pendant une durée de deux mois. Voilà ce qui nous attend à partir du mois prochain. Heureusement, il existe des moyens de se tenir au courant, de s'y préparer et de trouver des méthodes alternatives pour nous déplacer. En premier lieu, téléchargez sur votre mobile les applications gratuites des transporteurs concernés par les grèves afin de savoir à chaque fois où nous en sommes et de quelle manière vous allez être impacté. Ces applications – RATP, SNCF, ViaNavigo, Transilien, etc. – indiquent l'état du trafic en direct, les temps d'attente, les trajets moins directs alternatifs, etc.

Mais il y a aussi des moyens de transports autres qui pourront désormais être mis en avant. En premier lieu, le vélo ! Il n'y avait qu'une offre à Paris il y a quelques temps, elles sont plus nombreuses aujourd'hui à proposer des bicyclettes en libre service pour pouvoir facilement vous déplacer dans la capitale. Au delà des locations traditionnelles, il y a les Velib, Ofo, Obike ou autres Velo'v qui sont accessibles à tous, n'importe quand, et peuvent être déposés ensuite n'importe où, à des tarifs très raisonnables. Et, au delà du vélo, il y a également le scooter accessible à tous, avec Cityscoot par exemple. À 20 centimes du km, cela rend ce mode de locomotion vraiment accessible.

Et la voiture ? Au delà des taxis qui risquent d'être pris d'assault pendant ces périodes, il faut désormais tenir compte des services de covoiturage. Simples, faciles, rapides, accessibles via une application mobile, voilà une vrai alternative. L'île de France a ainsi annoncé la gratuité de l'accès aux services de covoiturage qu'elle subventionne (Klaxit, Karos, COVOIT’ICI, iDVroom, BlaBlaLines, Clem’, Roulez Malin et Ouihop). Et tout cela est à nouveau pilotable depuis l'application mobile ViaNavigo.

Nous vous souhaitons de trouver la ou les solutions qui vous conviendront le plus et vous invitons à lire "Ces startups vous invitent à vous rendre au travail sans (trop) subir la grève" pour tout comprendre.

Laisser un commentaire