Faciliter le management interculturel
© Aila Images / Stocksy United

Manager les diversités culturelles

La mondialisation n’a pas que des défauts ! Si elle est parfois accusée – entre autres – d’accroître les inégalités économiques, elle se définie aussi comme une ouverture sur le monde et une source de diversités culturelles.

Une dichotomie schématique a cependant trouvé des émules du côté des professionnels du management : en pratique, l’internationalisation des marchés a encouragé les entreprises à rechercher des clients, collaborateurs ou encore fournisseurs à l’étranger, favorisant ainsi les échanges entre les nationalités.

Des échanges qui deviennent cependant handicapants lorsque les protagonistes ne se comprennent pas. Lacunes linguistiques ou encore choc des cultures, les entreprises doivent aujourd’hui faire des efforts incontestables pour se faire comprendre et comprendre leurs interlocuteurs étrangers.
Or, une adaptation réussie doit être réalisée à l’aide de certains outils et techniques managériales, démontre Dominique Rey, auteur de Management et communication interculturels (Afnor, 2017) : « La variété des décalages ou convergences est virtuellement infinie. Elle est à traiter au cas par cas, en cherchant à donner sens aux outils et pratiques managériaux de l’entreprise et aux grands axes de sa culture. »

Un ouvrage pratique dans lequel l’auteur prodigue trois conseils aux managers interculturels : faire bon usage des stéréotypes, apprendre à définir les dimensions culturelles de l’entreprise mais aussi, prendre conscience des risques de l’anglais comme langue du travail.

Retrouvez plus en détails les conseils de Dominique Rey sur Les Echos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *