La nouvelle langue du bonheur au travail
© Aila Images / Stocksy United

La nouvelle langue du bonheur au travail

Chief Happiness Officer, talents, bienveillance… Tous ces termes sont finalement très nouveaux dans le domaine du travail. Cette prolifération de nouvelles appellations un peu mielleuses peut en décontenancer plus d'un, voire en agacer d'autres. Que cache cette novlangue mettant à l'honneur le bonheur au travail ?

Il n'y a pas que les méthodes de travail qui évoluent, mais aussi le lexique qui entoure celui-ci. Ainsi, ceux qu'on appeler d'abord tout simplement des travailleurs sont devenus des salariés, puis des collaborateurs et enfin, des « talents ». La nouvelle appellation en vogue du DRH serait même devenue le CTO (Chief Talent Officer). Sans compter l'omniprésence de plus en plus forte des anglicisme dans le monde du travail, on y trouve aussi une volonté de privilégier un vocabulaire positif, bienveillant, voire même infantilisant du point de vue de certains. Ce que Delphine Le Goff a baptisé le « biz-ounours » dans son article pour Stratégies.

Ce qui est discutable, ce n'est pas tant la volonté de vouloir valoriser les travailleurs, ni d'apporter un peu plus de positivisme dans le monde de l'entreprise, bien au contraire. Ce qui l'est plus, c'est quand l'utilisation de ces termes fait plus office de cache-misère. Comme on dit, l'habit ne fait pas le moine ! Il ne suffit pas de changer les titres et de tout continuer comme avant.

Le sociologue Stéphane Hugon explique : « Ce qui se joue là, c’est une transformation de l’imaginaire du travail. Si le travail était central dans notre monde occidental, ce n’est plus le cas aujourd’hui. […] le discours [traditionnel, ndlr] n’est plus efficace dans la culture managériale pour embarquer les nouvelles générations. » Et justement, l'intérêt de cette novlangue, c'est bien de séduire ces nouvelles générations de « talents » : les millennials.

 

Pour en savoir plus sur l'analyse de Delphine le Goff sur le renouveau du lexique de l'entreprise, rendez-vous sur l'article de Stratégies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *