Pas de vacances pour les cadres
juan moyano

Pas de vacances pour les cadres

Cet été, pendant les vacances, 77 % des cadres continueront à consulter leurs e-mails selon l'étude Les cadres et l’hyper connexion menée par Securex auprès de l'Ifop.

Si 82 % sont d'accord pour dire que cette hyper connexion a des effets négatifs, 79 % continuent tout de même à consulter leurs messagerie pour s’assurer qu’il n’y a pas de problème en leur absence. Pire encore, 65 % se sentent le besoin de consulter leurs mails pour éviter d'être débordé au retour et 14 % pour éviter les d'éventuelles remarques de leur supérieur hiérarchique et rester irréprochable.

Résultat, du stress supplémentaire pour les salariés et même pour leurs proches ! Au final, 56 % des cadres estiment que la qualité de vie au travail passe au second plan dans leur entreprise.

Ce chiffre prouve bien la nécessité d'un droit à la déconnexion numérique au plus vite. Source de stress pour 3/4 des cadres, les NTIC floutent un peu plus chaque jour la frontière vie pro / vie privée. Si les cadres prennent l'habitude de consulter leurs mails professionnels en dehors du travail, on attendra d'eux qu'ils continuent même pendant leurs congés. C'est un cercle vicieux qui ne profite ni à l'employeur ni à l'employé, dont les performances seront affectées par le stress.

Rappelez-vous de ces chiffres cet été et laissez vos mails de côté pour la rentrée !

Plus de chiffres tirés de l'étude sur MyRHline.

Laisser un commentaire