diversite-entreprise-mieux
© Jen Grantham / Stocksy United

À quand plus de diversité à la tête des entreprises ?

Alors que le monde est en proie à la division et au repli identitaire, le célèbre forum économique mondiale de Davos qui s'est tenu la dernière semaine de janvier ouvrait le débat sur le rôle de la diversité dans la performance des entreprises. Mais où en est-on vraiment au matière de diversité au sein des équipes dirigeantes et des conseils d’administration ?

 

Une étude publiée par PwC en 2017 révélait que beaucoup d’administrateurs et de dirigeants n'ont toujours pas pris conscience des avantages de la diversité, et plus de la moitié d'entre eux jugent que leur conseil est déjà suffisamment diversifié. La tâche de nommer de nouveaux membres des conseils d’administration incombe souvent aux anciens administrateurs, PDG ou directeurs financiers – qui sont eux-mêmes en majorité des hommes caucasiens, ce qui tend à limiter l’accès à ces postes aux femmes et aux étrangers.

À l'échelle mondiale, les femmes continuent d’être largement sous-représentées à des postes de direction. En France, seulement 2 % des PDG sont des femmes. Même en ce qui concerne le management, les étrangers restent largement minoritaires : aux États-Unis, 73% des cadres dirigeants – hommes et femmes confondus – sont caucasiens.

La diversité est encore loin d'être acquise au sein des entreprises mondiales et à ce rythme, la parité ne sera pas atteinte avant 2032 (en espérant qu'elle ne recule pas d'ici là). Et pourtant, plusieurs études citées dans cet article de la Harvard Business Review prouvent le lien entre l'augmentation de la diversité et celles des bénéfices pour l'entreprise.

 

Renforcer la diversité au sein des postes de direction exige pour les entreprises d’ériger la diversité en priorité stratégique et de démontrer ses avantages en termes de performance de l’organisation.

HBR

Laisser un commentaire