"Remote Year Program" le télétravail revisité
© Guille Faingold / Stocksy United

« Remote Year Program », le télétravail revisité

Imaginez-vous télétravailler chaque mois dans une ville différente, dans des endroits paradisiaques que vous rêvez de découvrir, depuis une terrasse ensoleillée à Rome, un transat au bord de la mer à Corinthe, en haut d’un gratte-ciel à Hong Kong…  C’est ce que propose le « Remote Year Program » , une initiative originale d’organisation du travail testée actuellement par 500 volontaires aux États-Unis.

Pendant une année, les participants sont invités à télétravailler depuis une ville différente chaque mois. Un programme qui rencontre un vif succès auprès des salariés avec plus de 300 000 candidatures déjà reçues et l’adhésion de grandes entreprises comme AOL ou IBM. « Remote year program » [traduit en français par « une année à distance »] est une forme marginale de travail qui a pour objectif de prouver que l’ère de la présence physique dans les locaux de l’entreprise est révolue, que l’on peut être tout aussi productif où que l’on soit et même plus motivé que jamais.

Mais voyager tout en travaillant, souvent depuis des lieux paradisiaques, n’est pas si facile que ça. Les candidats ne doivent pas perdre de vue qu’ils ne sont pas en vacances et qu’ils ont toujours un projet, des collègues et une hiérarchie. Et même si les NTIC facilitent la communication et l’exercice de la mission, le décalage horaire est quant à lui un facteur pas simple à maîtriser.

Découvrez dans cet article du Figaro la success story de « Remote Year Program » qui au final donne tout son sens au terme « digital nomads » désignant souvent les télétravailleurs.

 

1 commentaire

  • Thibaud Lucas dit :

    Remote Year a ouvert la voix à de nombreux programmes encore méconnus.
    Nous avons créé Wanderboss pour les travailleurs à distances qui souhaitent partir uniquement 6 mois.
    Le programme est très professionnalisant. Il se compose en 3 parties de 2 mois.
    2 mois à Brisbane en Australie
    2 mois à Chiang Mai en Thailande
    2 mois à Kyoto au Japon

    1 mois par ville passe beaucoup trop vite. Les participants auront tout le loisir de faire leurs visites et de travailler la semaine afin d’assurer leur travail, car comme indiqué, ce ne sont pas des vacances 🙂

    Notre programme s’adresse aussi bien à des travailleurs à distance, qu’à des freelancers ou des gens qui ont des économies et qui souhaitent changer de vie en passant à leur compte. Nous les aidons à trouver des emplois qui leur permet de payer pour le programme et de construire leur vie indépendamment.

    Venez découvrir notre programme http://www.wanderboss.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *