RPS : Quelles solutions innovantes ?
© minamoto images / Stocksy United

RPS : Quelles solutions innovantes ?

Lutter contre un fléau. Une expression forte employée au 32e salon Preventica qui s’est déroulé à Paris du 20 au 22 juin 2017, réunissant alors 450 exposants et 750 experts spécialisés dans la prévention des risques psychosociaux (RPS), la qualité de vie au travail, la santé et la sécurité au travail.

 

Un sujet au cœur de toutes les préoccupations selon le président de la Fédération des Intervenants en Risques Psychosociaux (FIRPS), François Cochet, qui prône l’innovation en la matière : « À l'heure des restructurations quasi quotidiennes, les conditions de travail sont complexes, il faut être de plus en plus performant, travailler de plus en plus vite et avec de moins en moins de moyens », explique-t-il.

Car si la notion de risques psychosociaux au sein de l’entreprise est apparue dans les années 2000, le chemin reste long en termes de reconnaissance et de solutions. Un enjeu national qui toucherait surtout les salariés plus âgés, les femmes, les professions les plus qualifiées ainsi que les travailleurs les plus engagés.

En France, le décret du 7 juin 2016 est venu « faciliter la reconnaissance d'une affection psychique en maladie professionnelle grâce au renforcement de l'expertise médicale », explique Le Point. Mais l'inscription du burn-out comme 99e maladie professionnelle demeure vaine. Seule une « aide au répit » est aujourd’hui accordée aux exploitants agricoles en situation d'épuisement professionnel. Une loi votée par le gouvernement Valls en février 2017.

 

Retrouvez plus d’actualités sur les RPS avec L’Express Entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *