Le télétravail en plein débat - MIEUX
© Jovo Jovanovic / Stocksy United

Le télétravail en plein débat

Le télétravail, saint Graal de l’auto-entrepreneur et rêve caché du salarié, est au cœur des débats en ce mois de juin 2017. Patronat et syndicats ont remis à Muriel Pénicaud, ministre du Travail, un rapport commun sur le télétravail (ou travail à distance).

 

Un texte qui expose les exigences des syndicats dans le cadre de la réforme de la controversée loi Travail El Khomri. Aussi appelée loi Travail 2, cette réforme avait été évoquée lors de la candidature d’Emmanuel Macron aux élections présidentielles. L’heure est donc à la définition d’un cadre juridique de ce système, jusqu’alors critiqué par les syndicats.

 

Leurs priorités ? La nécessité d'améliorer globalement la sécurité juridique du dispositif, ou encore d’instaurer de nouvelles dispositions concernant les accidents du travail et les accidents de trajet pour les télétravailleurs à domicile (ou qui se rendent dans un tiers lieu).

La réversibilité du télétravail serait aussi un des fers de lance du rapport : « Il serait utile de prévoir que le télétravail peut être convenu pour une durée déterminée », relève de son côté Les Echos.

 

Officiellement, le taux de télétravailleurs encadrés par un avenant varie de 2 % à 6 %. Mais selon les sondages, ce sont 20 % salariés qui y auraient recours, indique l’Express. D’un autre côté, c’est un total de 64 % des Français qui souhaiteraient pratiquer le télétravail d’après une étude par ICMA Group et Randstad France en 2016.

 

Plus d’informations concernant les exigences des syndicats au sujet de la réforme sur l’Express.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *