Travailler sans horaires fixes, une bonne idée ?
© Lumina / Stocksy United

Travailler sans horaires fixes, une bonne idée ?

L'heure, c'est l'heure ! Un dicton qui a la vie dure dans les entreprises où il est de coutume que tout le monde soit logé à la même enseigne en termes d'horaires pour éviter les jalousies et faciliter la logistique. Une tradition qui n'est pas toujours justifiée cependant et ne prend pas en compte les besoins individuels de chacun.

 

Chez Humanis, groupe spécialisé dans la protection sociale, on a décidé de rompre avec cette tradition : les quelque 5 000 salariés de l'entreprise disposent désormais d’un emploi du temps à horaires variables sans plage fixe. En d'autres termes, les salariés sont libres d'organiser leur temps de travail comme ils le souhaitent entre 7 h 30 et 19 h chaque jour, en s'engageant à travailler un minimum de 4 heures.

Un système très ouvert pour le moins ambitieux car il n'y a pas de surveillance ni de comptabilisation des heures effectuées. Certains arrivent plus tard, d'autres plus tôt, « certains récupèrent 4 ou 5 jours par an, quand d’autres récupèrent une demi-journée par semaine pour gérer leurs activités personnelles ou responsabilités familiales. » Ce fonctionnement permet à chacun de trouver un meilleur équilibre vie pro / vie perso en évitant par exemple les heures de pointes pour perdre moins de temps sur le trajet, ou même de concilier son métier avec une carrière sportive de haut niveau !

 

Pour en savoir plus, rendez vous sur l'interview de Christophe Frayt, DRH métiers d'Humanis, à lire sur My Happy Job.

Laisser un commentaire