Crédit photo : Laptop

Zoom sur le coworking

Le mouvement se faisait déjà sentir depuis quelques temps avec la montée du bureau libre et du télétravail : aujourd’hui, nous ne sommes plus attachés à un endroit, mais plutôt à une mission. Et les avancées technologiques nous permettent d’être aussi efficaces au sein de l’entreprise qu’à l’autre bout du monde.

Depuis quelques années, de nouveaux espaces viennent redessiner la façon de travailler : les lieux de coworking. Et si leur développement est fulgurant dans le monde entier depuis deux ans, c’est qu’il doit bien y avoir une raison. Effet de mode ou véritable révolution ? Nous nous sommes penchés sur ces nouveaux lieux qui mêlent travail, rencontres, et parfois restauration, suscitent la curiosité des travailleurs et inspirent les entreprises.

 

Coworkoi ?

On pourrait définir le coworking comme des espaces de travail partagés, favorisant le contact et les échanges entre ceux qui viennent y exercer leur activité. Autoproclamés « stimulants, sans hiérarchie, sans compétition, sans politique, dans un cadre convivial et cosy », ces lieux se développent à toute vitesse, en parallèle de la montée du travail indépendant partout dans le monde. À l’instar de Neo-nomade, qui compte déjà près de 600 bureaux, les espaces de coworking n’ont pas fini de faire parler d’eux.

 

Le coworking en quelques chiffres clés / Crédits : bureauxapartager.com

 

Et pourtant, cette idée de partager un espace de travail à plusieurs ne date pas d’hier. En effet, celui-ci s’inspire des ateliers d’artistes du 19e siècle : des individus se regroupant et mettant leurs ressources en commun, afin de stimuler leur créativité et de favoriser l’échange d’idées. La Ruche, cité d’artistes fondée en 1902, en est d’ailleurs une parfaite illustration.

 

Un concept, plusieurs possibilités

Lorsqu’on parle de coworking, il faut en distinguer ses différentes formes. Passage en revue des diverses façons d’aborder les espaces de travail partagés :

 

1 – Les cafés coworking

Mélange entre café de quartier et espace de travail, les cafés coworking fonctionnent comme un café classique, à une petite différence près : vous ne payez pas à la consommation, mais au temps passé. L’ambiance est évidemment plus studieuse que dans le troquet du coin, et tout le nécessaire est mis à disposition pour travailler sur place. Plutôt présent dans les grandes villes, les cafés coworking, tous plus modernes et originaux les uns que les autres, fleurissent à Paris.

Mais il n'y a pas qu'à la capitale que l'on cherche à se rassembler pour travailler. On trouve aujourd’hui des espaces de coworking même dans les coins les plus reculés de la France. On y trouvera cependant davantage d'espaces de coworking plus proches des bureaux traditionnels

 

2 – Coworking régulier et coworking ponctuel

Dans le coworking, il n’y a pas de règles préétablies : que vous souhaitiez y passer une heure juste pour essayer, ou venir chaque jour pendant plusieurs mois, les espaces de coworking proposent des formules différentes s’adaptant à tous les profils. Startupers, freelances et même salariés trouveront le forfait qui s’adapte le mieux à leur envie.

Dans les cafés, vous pouvez payer à l'heure, à la journée, au mois ou acheter à l'avance un pack de plusieurs journées à un tarif plus avantageux. Dans les espaces de coworking traditionnels, certains proposent des tarifs à la journée mais la plupart privilégient des forfaits mensuels.

 

 

3 – Le coworking pour tous

Comme nous l’avons vu, le coworking n’est plus seulement l’affaire des indépendants. Avec la démocratisation du télétravail chez les salariés, les espaces de coworking accueillent de plus en plus d’employés à la recherche d’un bureau plus près de chez eux et plus décontracté. Et les employeurs n’hésitent pas à financer ce système « gagnant-gagnant » : selon le dernier rapport international Coworking Survey 2017 de Deskmag, 26 % des utilisateurs de coworking affirment que la location de leur espace est payée par l’employeur. Une bonne façon pour les entreprises de briser la routine et de stimuler leurs équipes, mais aussi de les ouvrir sur de nouveaux milieux, plus créatifs et technologiques, afin de développer leur envie d’aller plus loin.

 

Qu’importe le flacon…

Stimuler les rencontres et la créativité nécessite de créer la surprise dès la porte d’entrée. Alors, pour attirer de nouveaux intéressés, les espaces de coworking se montrent riches en imagination : du camping-car à la cabine téléphonique, en passant par le bateau, un container ou encore la vieille chapelle d’un ancien hôpital, les promoteurs n’en finissent plus de nous surprendre ! Les tops des meilleurs espaces de coworking voient d’ailleurs le jour de-ci de-là afin de trouver la pépite qui vous accueillera.

 

La chapelle de l’ancien hôpital de Romans-sur-Isère réhabilitée en espace de coworking / Crédits : Serge Chapuis.

 

Travailler ensemble, c’est bien. Vivre ensemble, c’est mieux ?

Si le coworking est en plein expansion, une seconde route s’est dessinée récemment : le cohoming. Car lorsqu’on se sent au bureau comme à la maison, pourquoi le bureau ne serait-il pas… la maison ? En effet, on peut aujourd’hui recevoir chez soi, ou s’inviter chez les autres pour travailler. Un (grand) pas de plus dans l’échange et le partage, et peut-être le pas de trop ? Cohome, la plate-forme de « coworking à domicile », pionnière du genre en France, s’était lancée dans l’aventure afin de réduire le prix du coworking à Paris. Mais la sauce n’a malheureusement pas prise… Trop intime ? Trop en avance sur son époque ? Seul l’avenir nous le dira…

Laisser un commentaire