Comment affronter les derniers jours de l’hiver ?
© Jordi Rulló / Stocksy United

Comment affronter les derniers jours de l’hiver ?

La fin de l’hiver approche et les personnes atteintes de « dépression saisonnière » pourront enfin sortir la tête de l’eau. Ce trouble affectif, lié au manque de lumière, touche près d’une personne sur dix en hiver en France et serait davantage fréquent dans les pays du Nord de l’hémisphère : près d’une personne sur deux serait touchée au Canada et dans les territoires scandinaves, avance Le Figaro.

Un trouble pointé du doigt dans le milieu de l’entreprise car il influe négativement sur la QVT (et sur la productivité). En effet, les symptômes sont handicapants : sensation d’abattement, idées noires, manque d’énergie régulier, ou encore envie de dormir grandissante. Si parmi les remèdes prescrits, le plus efficace serait la luminothérapie (exposition à la lumière artificielle), l’entreprise a elle aussi son rôle à jouer pour redonner le moral à ses salariés.

Des changements simples peuvent agir de manière positive sur le moral des collaborateurs : un aménagement des horaires de travail et des bureaux auront notamment leur effet salvateur explique Wittyfit. Ainsi, il est conseillé de « laisser la possibilité aux salariés d’arriver au bureau et d’en repartir plus tôt durant une certaine période », mais aussi de « donner la priorité à l’éclairage naturel » dans les locaux. Mais ces conseils pratiques ne remplaceront pas la bonne volonté et les encouragements d’un manager bienveillant. Ce dernier doit veiller au bien-être de ses salariés et les rediriger vers un spécialiste en cas de troubles. Il se doit aussi d’encourager certaines activités sociales avec eux afin de favoriser les bonnes relations. Par exemple, un déjeuner entre collègues ou encore une sortie collective sur le temps du midi sont préconisés pour bénéficier de quelques rayons de soleil et de convivialité.

S’il n’est pas jamais trop tard pour apporter de l’aide aux salariés touchés par la dépression saisonnière, une lueur d'espoir apparaît d’ores et déjà sur le calendrier : le 30 mars 2017 nous changerons d’heure, avec à la clé, un gain de luminosité. 

Laisser un commentaire