Les opérations d’incentive se déploient désormais dans toutes les sphères de l’entreprise pour booster la créativité, le recrutement, ou le changement. Le point sur les nouvelles pratiques de la stimulation interne.
Shot of a young businessman cheering while using a laptop at his desk in an office

Incentive interne : les nouveaux enjeux de la stimulation

Si les opérations d’incentive ont toujours eu pour vocation principale de booster le chiffre d’affaires de l’entreprise en dynamisant les équipes autour d’un challenge, cette solution prend désormais de la hauteur et se déploie au-delà du strict cadre commercial. L’incentive interne, utilisé au cœur de l’entreprise, devient un outil qui favorise le changement, soutient le recrutement, et même la créativité des collaborateurs ! 

L’incentive est un levier de management efficace pour pérenniser les performances de l’entreprise. Le principe est le même, celui du « challenge » qui consiste à lancer à ses équipes un défi à relever, dans un cadre clair et un temps imparti, en offrant une gratification à la clé.  

L’impact de l’incentive interne est différent. Il permettra d’obtenir des résultats quantifiables en termes d’engagement et d’investissement des collaborateurs envers l’entreprise, plutôt que directement liés au chiffre d’affaires. 

 En investissant des sujets plus larges comme les ressources humaines, la responsabilité sociale, ou encore la R&D, les opérations de stimulation interne s’avèrent de formidables outils pour insuffler un vent de nouveauté au sein de l’entreprise et accompagner le changement, faire émerger de nouveaux talents, et même améliorer la qualité des relations au travail. En voici quelques exemples :

  • Booster la Recherche & le Développement

Lancer une opération de cocréation au sein de l’entreprise, tel est le principe du hackathon, une opération de stimulation interne qui investit l’innovation. Il s’agit d’inviter les collaborateurs à se réunir pour réfléchir de manière intensive à une problématique sur une période très courte avec une notion de challenge et de gratification. Ainsi, l’entreprise voit l’émergence d’idées novatrices suscitées grâce à l’intelligence collective, et la création de nouvelles relations entre les collaborateurs. 

  • Dynamiser la marque employeur

Favoriser la cooptation peut être une intéressante opération d’incentive interne. En investissant les collaborateurs dans le recrutement de nouveaux talents en échange d’une prime, il s’agit non seulement d’une opération de recrutement à faible coût mais également une façon de gratifier les « collaborateurs-recruteurs » de la reconnaissance et de la confiance de l’entreprise en leur jugement. 

  • Accompagner le changement avec l’incentive interne

L’incentive interne peut soutenir la mise en place de bonnes pratiques et accompagner le changement de comportement dans le cadre d’une démarche RSE. En offrant par exemple une prime pour récompenser les collaborateurs qui viennent au travail en vélo ou en incitant au co-voiturage pour encourager la mobilité durable dans le cadre d’un challenge « bouger plus ». 

Il en va de même pour la sensibilisation au développement durable, en invitant les collaborateurs à participer à différents challenges autour de thématiques comme l’alimentation, la qualité de vie au travail, l’économie circulaire, lors d’une semaine « no impact Week » par exemple. 


Ainsi, l’incentive interne est-il un moyen efficace et innovant de pérenniser des performances qui dépassent la sphère commerciale en gratifiant la fidélité des collaborateurs et leur attachement à l’entreprise.