La qualité de l’espace de travail favorise l’engagement des salariés
Crédit photo : Victor Torres

Un meilleur espace de travail pour plus d’engagement

C’est ce que nous apprend l’étude L’engagement et l’espace de travail dans le monde réalisée par Ipsos pour le compte de Steelcase. Publiée le 29 février dernier, elle porte sur 12.500 salariés répartis dans 17 pays.

L’engagement des salariés est un défi stratégique auquel sont confrontées les entreprises aujourd’hui. Nous vous avions déjà parlé des trois paliers de l’engagement des salariés et des facteurs-clés de succès d’une politique d’engagement mais pour tout comprendre sur le sujet, rien de tel que notre livre blanc L’engagement des salariés, nouvelles perspectives.

Dans le monde, 37 % des salariés se disent désengagés. Une proportion qui monte en France à 54 %. Alors qu’on compte 13 % de collaborateurs "engagés", la France est en queue de peloton avec 5 %.

Comme l’explique Catherine Gall, directrice de la cellule de Recherche & Prospective à Steelcase Workspace Futures,

Les facteurs du désengagement sont bien sûr multiples et complexes. L’étude s’est attachée à analyser précisément l’un d’entre eux : l’espace de travail. Le désengagement des Français peut s’expliquer entre autre par un manque de liberté de choix et de contrôle de l’environnement de travail, peu de diversité dans les espaces de travail (zones de détente, de concentration, d’échanges, …).

La diversité de l’espace de travail. Une notion encore assez peu développée en France où le modèle « téléphone fixe plus ordinateur de bureau » domine. L’étude préconise ainsi des équipements mobiles qui permettraient de se retirer au calme tout en restant connecté. Cette nouvelle mobilité faciliterait aussi le télétravail.

L’espace de travail idéal ? Un bureau fixe dans un petit open space pas trop dense, avec de nombreux espaces de retrait où l’on peut emporter son ordinateur et son téléphone – portable bien sûr, des salles de réunion nombreuses où l'on peut travailler en équipe, sans oublier des espaces dédiés au bien-être, d’activités ou de relaxation. Le résultat ? Une journée de travail qui n’est plus forcément synonyme d’être « scotché à son poste »…

Laisser un commentaire