Le télétravail est un facteur de motivation et d’attractivité RH. Retour d’expérience avec Cédric Bidet, dirigeant de l’agence Web^ID.
Le télétravail est un facteur de motivation et d’attractivité RH. Retour d’expérience avec Cédric Bidet, dirigeant de l’agence Web^ID.

Chez Web^ID, le télétravail est dans les gènes

Agence web lyonnaise, Web^ID a mis en place le télétravail alors que le concept n’existait pas vraiment. Pour son dirigeant Cédric Bidet, cette pratique a de multiples avantages et facilite le recrutement de nouveaux collaborateurs, en recherche d’une meilleure qualité de vie au travail. 

Agence spécialisée dans le développement de plateformes web, Web^ID fêtera cette année ses 10 ans. « Au début, j’ai démarré en tant que freelance à Paris, puis à Montréal et à Lyon. Orienté direction technique et conseil, j’ai souvent eu pour clients des directeurs ou responsables informatiques, au profil majoritairement « geek » ou technique. Nous travaillions déjà très fréquemment à distance, par téléphone ou en visioconférence » se souvient Cédric Bidet, fondateur et dirigeant de l’agence. Quand Web^ID recrute son premier salarié, la question de sa localisation géographique ne se pose pas.  « Je connaissais très bien Jonathan avec lequel j’avais fait mes études. C’était très rassurant et stimulant pour moi de travailler avec lui, même s’il habitait à Caen ». Le binôme trouve très vite son équilibre en mettant en place les bons outils : web-conférence, documentation partagée, outil collaboratif de suivi des temps… « Nous étions connectés H24 ou presque ! » se souvient le dirigeant.

Une charte pour encadrer le télétravail

La société se développant, les effectifs croissent depuis Lyon qui confirme son statut de camp de base. Et le télétravail reste une modalité évidente : « le travail à distance est dans notre ADN. Il a toujours été essentiel pour moi de travailler d’où je voulais et de partager ce mode de fonctionnement. » À la condition qu’il soit un minimum encadré pour les collaborateurs : il y a 4 ans, une charte est co-rédigée, afin de fixer des principes communs. Le texte définit les modalités matérielles (un bureau, une chaise installée dans un endroit calme, une connexion web de qualité) et organisationnelles. 

Concrètement, les collaborateurs peuvent télétravailler à domicile quand ils le veulent, à l’exception du lundi qui reste dévolu aux réunions internes. L’organisation est souple : les salariés signalent la veille pour le lendemain leur souhait de travailler en « remote ». 

Dans les faits, le télétravail est généralement ponctuel, choisi une à deux fois par semaine par les salariés. Ces derniers ont aussi la possibilité de choisir un « grizzly day », demi-journée ou journée « off » permettant de se concentrer sur les dossiers urgents ou complexes sans être dérangé, sauf urgence… « Personne n’en abuse ! » assure Cédric Bidet.  Chacun s’efforce de nourrir l’esprit d’équipe et la convivialité par des échanges quotidiens. Entre le mail, le téléphone, la visio et les tchats d’équipe comme Slack, les outils ne manquent pas pour éviter l’isolement. Il faut plutôt veiller à ne pas démultiplier les canaux pour rester efficace !

Le télétravail : vrai facteur d’attractivité RH

La responsabilisation et la confiance font partie des clés de réussite. « Ça marche bien parce que le télétravail fait partie de notre projet. Nous avons grandi avec et tout le monde est motivé pour que cela se passe bien ! » note Cédric Bidet. Pour le dirigeant, le télétravail est aussi un facteur d’attractivité RH. Le secteur du web connaît une vraie guerre des talents : recruter relève parfois du challenge. Les nouvelles générations choisissent autant, sinon plus, un poste qui assure QVT et bonne conciliation de la vie personnelle et professionnelle qu’une rémunération.  

Riche d’une dizaine de personnes, l’entreprise fonctionne avec une ligne hiérarchique assez plate. « Il est encore facile d’être en lien avec chacun et de cultiver la proximité dans ces conditions » précise Cédric Bidet. Même si la déperdition d’informations se produit parfois, au détour de la machine à café notamment… « Avec l’équipe qui grossit, c’est un risque que j’identifie effectivement. Le télétravail a surtout des avantages. Pour qu’il fonctionne bien, il faut savoir s’organiser et anticiper. Ce que nous faisons depuis 10 ans. Nous l’intensifierons davantage si nous en ressentons le besoin » conclut Cédric Bidet. 

Web^ID en bref


Métier : agence spécialisée dans le développement de plateformes web

Création : avril 2011

Clients :  PME, grands comptes, start-up 

Nombre de collaborateurs : 10

Moyenne d’âge : 30 ans 

8 conseils de dirigeants pour innover dans son organisation. Téléchargez le guide

Laisser un commentaire