Le coût du mal-être au travail
Le coût du mal-être au travail

Coût du mal-être au travail : 13 340 € par an et par salarié

C’est un chiffre qui va peut-être pousser les dirigeants à agir. Selon la dernière étude IBET© du cabinet Mozart Consulting, le coût du mal-être au travail atteint les 13 340 euros par salarié et par an en France. Mieux le Mag vous livre la synthèse des conclusions, avant d’aller plus loin sur www.mozartconsulting.eu.

 

L’IBET©, vous connaissez ? C’est l’un des premiers indices de mesure du bien-être au travail. Depuis 8 ans, le Groupe de prévoyance Apicil et le cabinet de conseil Mozart Consulting publient cet indicateur qui a pour source le secteur privé et ses 18,3 millions de salariés. L’IBET© permet d’évaluer sur une échelle de 0 à 1 le risque socio-organisationnel, ce qui en fait un outil de pilotage objectif de la performance de l’entreprise.

Les chiffres 2018, basés sur les statistiques officielles de 2016, viennent de sortir : l’IBET© est stable par rapport à l’an dernier (0,75), ce qui représente un coût pour l’entreprise de 13 340 € par salarié et par an. Sur ce montant, 40 % sont des coûts compressibles (soit 5 300 €), donc récupérables par les entreprises qui décident d’agir sur la qualité de vie au travail.

Dans le détail, 23 % de ces coûts compressibles sont liés aux absences (accident du travail, maladie professionnelle, absentéisme), 35 % aux ruptures de contrat du fait de l’employeur et 42 % au désengagement des salariés (démission, rupture conventionnelle…). Selon les auteurs, les mauvaises organisations du travail seraient la première cause de ce désengagement, loin devant les coûts salariaux et les charges sociales.

Intéressé par de nouvelles pistes pour gagner en compétitivité ? Retrouvez l’ensemble des résultats de l’IBET© 2018 sur www.mozartconsulting.eu.

Laisser un commentaire