Fermer la navigation

Covid-19 : solidarité entreprises et école à la maison, le Projet Voltaire offre sa formation en ligne en orthographe aux enfants de vos salariés

Le cahier du dirigeant | 20 avril 2020
Covid-19 : solidarité entreprises et école à la maison, le Projet Voltaire offre sa formation en ligne en orthographe aux enfants de vos salariés

Alors que nous traversons une période inédite liée à la crise sanitaire du Covid-19 et que les modalités du déconfinement attendent encore d’être précisées, pendant toute la durée de fermeture des écoles, l’accès au Projet Voltaire (formation en ligne en orthographe, grammaire et conjugaison) est offert aux salariés parents, dès lors que leur employeur en fait la demande. Charles-Henry de La Londe, responsable marketing et communication chez Woonoz, nous explique comment est née cette initiative solidaire, ce qu’elle apporte aux enfants, et aux parents. Interview.

Pouvez-vous nous rappeler ce qu’est le Projet Voltaire ?

Charles-Henry de La Londe, responsable marketing et communication chez Woonoz

Le Projet Voltaire est le numéro un de la remise à niveau en orthographe et en expression. Il a été fondé en 2008 par la société Woonoz basée à Lyon, et s’adresse à tous ceux dont le français est la langue maternelle, du CE1 jusqu’à 99 ans. 

Les utilisateurs sont des écoles primaires, collèges, lycées, et établissements d’enseignement supérieur. Mais ce sont aussi des entreprises, dans le cadre de plans de formation, ou des personnes qui veulent se former individuellement, dans le cadre du Compte Personnel de Formation. Via l’e-commerce, un large public peut également y accéder.

Ce service de formation en ligne en orthographe, grammaire et conjugaison, est adaptatif à 100 %. Notre moteur d’ancrage mémoriel® détecte en temps réel et pendant toute la durée de l’entraînement, le niveau de l’apprenant, ses acquis, ses lacunes. Petit à petit, il sort les acquis du parcours et insiste sur les lacunes, par répétition.

Depuis un mois, vous ouvrez des accès gratuits aux enseignants qui en font la demande. Il y a quelques jours, vous avez étendu aux entreprises. Pour quelles raisons ?


On le voit dans tout le pays : à situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Dès le 13 mars, jour où l’école s’est arrêtée, nous avons proposé d’offrir le Projet Voltaire aux écoles, collèges, lycées et établissements du supérieur pendant la période de fermeture. Nous avons très vite reçu des milliers de demandes – nous en sommes à 17 000 en un mois, ce qui est considérable. Pour autant, beaucoup d’enseignants n’ont pas demandé à bénéficier du dispositif, et de nombreux enfants n’y ont pas accès, des familles nous le demandaient. Nous avons décidé de passer par les entreprises.

Depuis une semaine, nous proposons aux employeurs d’offrir à leurs salariés parents un accès au pack enfants (du CE1 jusqu’à la terminale) jusqu’à la réouverture des établissements. Une simple demande suffit. Les dirigeants ou les DRH inscrivent leur entreprise sur la page dédiée au dispositif. Ils reçoivent alors un lien unique à communiquer aux salariés parents. Si ces derniers le souhaitent, ils utilisent ce lien pour solliciter un accès personnel.

Pourquoi est-il important que les employeurs soient parties prenantes ?

La continuité pédagogique est un défi gigantesque pour les enseignants, mais aussi pour les parents, avec une mention spéciale pour les salariés parents en télétravail pour qui la conciliation des temps personnels et professionnels est d’autant plus complexe. Nous pensons qu’il s’agit d’un engagement social pour les employeurs. Ils ont l’opportunité de favoriser les conditions du télétravail et de soulager la charge mentale des parents.

La mise en place massive du télétravail a changé, au moins pour un temps, les modes de travail. Y aura-t-il un impact sur les modes de formation et d’apprentissage dans les entreprises ?


Assurément oui. Avec la formation des salariés en chômage partiel prise en charge par l’État – une prise en charge des formations à 100 % à hauteur de 1 500 euros par salarié au chômage partiel est possible depuis le 14 avril avec Mon compte formation, déployé depuis novembre dernier – les salariés vont se rendre compte qu’ils ont une très grande autonomie pour se former. Ils vont découvrir la qualité de l’offre de formation en ligne, et pour beaucoup les qualités d’hyper-personnalisation de ces dispositifs numériques pour progresser vite et durablement.

Je n’imagine pas un passage au tout numérique des formations. En revanche, je pense qu’un modèle hybride (présentiel + distanciel) va se développer. Le formateur aura un rôle d’incarnation, de motivation et d’ancrage émotionnel. Le numérique sera quant à lui chargé de l’ancrage par répétition, en s’adaptant au profil cognitif de chacun.

Un mot sur l’ancrage mémoriel® ? 


L’ancrage mémoriel® est une méthodologie et un moteur logiciel d’apprentissage adaptatif qui s’appuient sur les sciences cognitives et les algorithmes d’intelligence artificielle.

Neurosciences et IA permettent, ensemble, une personnalisation et une adaptation au niveau initial des apprenants et à leur rythme d’acquisition. C’est une solution qui rend la formation hyper efficace et rentable.

Une semaine après une formation en présentiel traditionnelle, seulement 6 % des gens ont retenu trois quarts des contenus. C’est un gâchis intolérable. Chez Woonoz nous garantissons l’acquisition de savoirs et de réflexes de manière durable.


Nouveau call-to-action

Ressources associées

Nos ressources pour les dirigeants

Pour vous accompagner dans votre la gestion de votre entreprise, nos livres blancs, cas clients et autres ressources dédiées

Toutes nos ressources dirigeants
Estimez votre budget titres restaurant

Vous envisagez de mettre en place les titres restaurant pour attirer et fidéliser des talents dans votre entreprise ?

Faire une estimation
Fermer la recherche