Leadership partagé et talent d’équipe
© Mosuno / Stocksy United

Leadership partagé et talent d’équipe

La tendance n’est plus à l’adoubement d’un chef qui détient les pleins pouvoirs au sein d’une équipe de travail. Désormais, pour redoubler d’efficacité et de productivité, chaque membre d’une équipe doit pouvoir assurer des fonctions de leadership. Un concept du management moderne qui correspondrait davantage aux entreprises nouvelles, en accord avec l’air du temps.  

À l’opposé de l’entreprise libérée qui évince toute position de dirigeant, le leadership partagé valorise la responsabilité de chacun. Tout le monde est un leader en soi. C’est donc grâce à la valorisation des initiatives personnelles mais aussi au renforcement de l’autonomie de chacun que le leadership partagé fonctionne. L’accent est ainsi mis sur la mission de l'équipe et les objectifs de l'organisation.

Un management digne d’intérêt puisqu’il accroît le « talent global » et la performance d’une équipe, explique Pascal Martin, professeur associé en Psychologie sociale et Management à l'ESSCA Angers-Paris. « Le leadership partagé fait naître un groupe de pairs qui rend leurs décisions et leur travail encore plus collectifs avec une cohésion plus forte », souligne-t-il.

Le rôle du héros solitaire serait donc terminé s’accordent les spécialistes : « Si vous demandez à quelqu’un de la génération Y quels sont ses modèles, il vous dira qu’il n’en a pas, qu’il veut inventer ses codes, ses façons de fonctionner » précise également Laurent Choain, directeur des ressources humaines et des communications (Chief People & Communication Officer) du Groupe Mazars (une firme française d’audit et de conseils).

Plus d’infos sur les le leadership partagé sur Focus RH.

Laisser un commentaire