Le sport en entreprise est un levier de la QVT. Pour en profiter, vous pouvez vous adresser à des entreprises prenant en charge les APS.
Le sport en entreprise est un levier de la QVT. Pour en profiter, vous pouvez vous adresser à des entreprises prenant en charge les APS.

Sport en entreprise : des spécialistes à votre service

Bonne santé, concentration, motivation, cohésion d’équipe, attractivité… à plus d’un titre, sport et activité professionnelle font bon ménage. Pourtant, la prise d’initiative n’est pas toujours simple. Des solutions complètes émergent pour que vous puissiez proposer le meilleur du sport à vos collaborateurs.

 

Les activités physiques et sportives (APS) ont des bienfaits reconnus pour la santé mais aussi pour la productivité, la marque employeur et la cohésion sociale. Elles sont un des axes explorés aujourd’hui pour améliorer la qualité de vie au travail. 87 % des entreprises ont déjà entendu parler des effets positifs de ces pratiques sur la compétitivité économique, rapporte l’étude « Sport en entreprise »*. De leur côté, les salariés affichent leur envie d’avoir davantage d’APS. En effet, 78 % d’actifs pratiqueraient du sport s’ils en avaient la possibilité, selon une étude publiée par Decathlon Pro**.

Des freins à lever pour introduire les activités physiques et sportives en entreprise


Certains managers, pourtant convaincus des apports potentiels du sport pour la santé et le bien-être au quotidien n’ont pas encore sauté le pas (54 % selon l’étude*). Faute de temps, de moyens ou de locaux adaptés, les entreprises ne mettent pas en place les outils permettant à leurs salariés d’aller plus loin que la pratique individuelle des APS. De plus, 7 sociétés sur 10 ne savent pas vers qui se tourner pour formaliser leur offre. Résultat : 82 % des entreprises françaises (principalement les structures de moins de 50 salariés) n’ont pas encore mis en place d’initiatives de ce type, même ponctuelles.

Un secteur en plein boom


De nouvelles solutions de sport en entreprise ont vu le jour ces dernières années pour apporter des réponses à ces freins. Vous pouvez confier à ces sociétés une partie de la prise en charge des activités de vos collaborateurs. Elles peuvent vous aider à introduire ou pérenniser les APS.

APS pour les salariés : des offres complètes et pratiques
C’est le cas par exemple de Gymlib, partenaire de Sodexo, qui a conçu une offre réservée aux professionnels. La société donne accès à plus de 3 000 infrastructures (en France et en Belgique) et plus de 300 activités différentes (gymnastique, danse, sports de combat, natation, musculation, tennis, futsal et même équitation ou patinage sur glace…). Les salariés bénéficiaires du Pass Sport & Bien-être sont libres de choisir la salle et les disciplines qui leur plaisent. En parallèle, ils peuvent profiter de prestations annexes : ostéopathes, ergonomes, nutritionnistes, bilans de santé… Outre ce vaste choix, Gymlib propose d’organiser des événements de sport et de bien-être dans le cadre professionnel : coachs en entreprise, team buildings et conférences. Enfin, vous pouvez aussi bénéficier d’une évaluation complète des résultats du programme par des reportings réguliers, prenant en compte vos enjeux RH.

D’autres solutions dédiées aux entreprises permettent également de faciliter l’intégration du sport dans votre entreprise. Elles vous donnent accès à des compétences ou à des espaces qui peuvent faire défaut : des coachs sportifs organisent des séances dans vos bureaux, des espaces temporaires sont mis à votre disposition afin d’accueillir des salariés le temps d’activités de toutes sortes, des applis smartphone permettent à vos collaborateurs de se lancer des challenges sportifs ou de pratiquer des exercices de yoga depuis leur poste de travail… De quoi faire entrer définitivement les APS dans vos bureaux !

Des initiatives variées pour introduire le sport


Jusqu’ici, les entreprises* mettant en place une ou plusieurs APS ont recours à :

– des événements ponctuels (35 % d’entre elles) ;

– des aménagements du temps de travail (33 %) ;

– des actions de sensibilisation (21 %) ;

– la mise à disposition d’une salle de sport (16 %) ;

– le remboursement d’un club / salle de sport (15 %)…

 

*Étude « Sport en entreprise » réalisée par le MEDEF, le CNOSF, le Ministère des Sports et l’UNION sport et cycle et menée du 20 juin au 20 novembre 2017 auprès d’un échantillon de 265 entreprises.

**Étude réalisée par le cabinet Market Audit pour Decathlon Pro et menée du 23 février au 7 mars 2017 auprès d’un échantillon représentatif de 1 013 actifs français.

Laisser un commentaire