La génération Z et le management
© BonninStudio / Stocksy United

Vos collaborateurs sont-ils des « slasheurs » ?

L’ère du poste occupé durant plusieurs décennies au sein d’une même organisation est révolue. Voici venu le temps des « slasheurs » à découvrir dans les grandes lignes sur Mieux le Mag ou de manière exhaustive sur Blog.nextdoor.fr.

En France, ils seraient 4 millions à « slasher », soit 16 % des actifs. Si le phénomène n’est pas nouveau, l’usage du terme l’est davantage. En référence au signe typographique « / » apparu dans les années 2000, il désigne les travailleurs qui exercent plusieurs activités en parallèle, sans que ces dernières n’aient de liens entre elles. L’un des ressorts de la pratique étant de se donner le droit d’explorer des sujets très différents dans sa carrière professionnelle.

Voici quelques éléments de portrait-robot pour vous faciliter son repérage et sa bonne intégration dans l’entreprise :

– le « slasher » peut cumuler plusieurs emplois salariés, mixer emploi salarié et activité indépendante ou passer de l’un à l’autre sur des périodes relativement longues ;

– il a acquis des compétences diverses au fil de son parcours, il est polyvalent et particulièrement agile dans les changements ;

– il est capable de développer une organisation rigoureuse, afin de mener de front différents projets ;

– s’il « slashe » pour augmenter ses revenus (dans 73 % des cas), il cumule surtout les activités pour atteindre une forme de bonheur au travail et contribuer à son épanouissement professionnel. La QVT avant tout !

Pour en savoir plus sur ces générations d’actifs multitâches, retrouvez l’intégralité de l’article sur blog.nextdoor.fr

Laisser un commentaire